Plan de Formation -11 salariés



La nature des actions figurant dans le plan de formation des entreprises de la métallurgie est déterminée par les perspectives économiques, l’évolution prévisible des emplois, des qualifications et des technologies de l’entreprise, et les modifications affectant les organisations du travail, ainsi que par les opportunités de maintien dans l’emploi et d’évolution professionnelle dans l’emploi qu’elles donnent aux salariés.

Les actions de formation prioritaires sont celles ayant pour objectif :

  • l’élargissement et l’acquisition d’une qualification,
  • l’élargissement du champ professionnel d’activité,
  • l’adaptation aux évolutions de l’emploi, aux mutations industrielles et à l’évolution du système de production et des technologies
  • la préparation aux métiers industriels prioritaires définis par le groupe technique paritaire « Observatoire » ;
  • l’acquisition d’un des socles de compétences industrielles.
  • la mise en œuvre de formation pendant les périodes non travaillées au titre de l’activité partielle.

Les spécialités de formation prioritaires sont celles figurant à l’article 50 de l’Accord national accord national du 13 novembre 2014 relatif à la formation tout au long de la vie.

Salarié en contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée

Prise en charge dans la limite des disponibilités financières:

Coûts pédagogiques : prise en charge jusqu’à 100% du coût réel et dans les limites de :

  • 40 €/h pour les formations industrielles
  • 32 €/h pour les formations non industrielles

Salaires : forfait 13 €/heure de formation

Prise en charge des bilans de compétences

dans la limite de 62 €/heure hors TVA et dans la limite de 24 h/salarié.

Actions d’accompagnement de validation des acquis de l’expérience (VAE)

Prise en charge dans la limite de 62 €/h hors TVA et dans la limite de 24 h/salarié.

Validation par un CQPM ou CQPI

Prise en charge, à hauteur de 500 € pour la validation par un CQPM ou CQPI, des dépenses afférentes à l’organisation et au passage des évaluations 6.2.

Passage des évaluations des autres certifications (hors CQPM/CQPI), dont les blocs de compétences : prise en charge au réel, dans la limite de 300 € , dans la limite, pour les blocs de compétences, de deux passations prises en charge sur une période d’un an

Allocation de formation

Prise en charge à 50 % de l’allocation de formation (50% du salaire net) dans le cadre des actions organisées en dehors du temps de travail et dans la limite de 80h/an/salarié.

Possibilité de mettre en œuvre la convention de paiement

L’ADEFIM Languedoc-Roussillon règle directement les coûts pédagogiques à l’organisme dispensateur de la formation sous réserve d’un accord préalable de financement total.

  • demande de prise en charge,
  • convention(s) de formation (avec ses annexes : programme(s), calendrier),
  • attestations de présence dûment émargées par les bénéficiaires ou, pour les séquences de formation ouvertes ou à distance, selon les modalités d’organisation retenues, les justificatifs permettant d’attester la réalisation des travaux,les informations relatives au suivi, à l’accompagnement et à l’assistance du bénéficiaire, des évaluations spécifiques organisées au cours de la formation,
  • si paiement à l’entreprise : copie de la facture du dispensateur de formation sur laquelle l’entreprise indiquera « facture acquittée le xx/xx/xxx », plus signature,
  • si paiement au dispensateur de formation, facture de ce dernier.

Conformément à l’article 54.4 de l’Accord national du 13 novembre 2014 relatif à la formation tout au long de la vie, lesactions prévues par le plan de formation peuvent être articulées avec d’autres dispositifs de formation, en particulier la période de professionnalisation, le compte personnel de formation et le congé individuel de formation.

La prise en charge peut être refusée lorsque l’OPCAIM n’est pas en état, pour des raisons financières, de satisfaire simultanément l’ensemble des demandes qui lui sont adressées.